"Le geste n’est donc pas celui d’un collectionneur fétichiste (tautologie), mais d’un chef d’orchestre érudit et fantasque, luttant contre l’usure du plastique et la rouille des ressorts en y projetant ses angoisses d’adulte autant que ses souvenirs d’enfant. Comme pour le jouet (rare) auquel Robotank-z emprunte son titre, l’important n’est pas de savoir à quoi ça sert, mais comment on souhaite s’en servir. Arrachés à leur contexte et détournés de leur fonction, les objets manufacturés redeviennent objets de désir entre les doigts agiles de Chapi Chapo."

                                                                                                                                          Magic

"Le retour en service de Patrice Elegoët pour un troisième album plus electro serait-il, comme l’hirondelle, le signe du retour printanier, d’une certaine idée du ludique, de l’allègre? Il semblerait qu’il faille nuancer la petite féérie mécanique, qu’on dépasse les enfantillages. Collectionneur fervent d’instruments-jouets, notre homme a le don, pour tâcher de transcender le simple exercice de style, de s’entourer de voix à tous les coins du spectre, afin de transformer ses boîtes à musique et autres réceptacles à meuh en univers de poche dont l’ampleur ne demande qu’à se déployer."

                                                                                                                                        Rif Raf

"Patrice Elégoët est un magicien du son et un travailleur acharné. Enregistré sur 2 ans, son nouvel opus revisite le champ immense de la bande son de notre enfance au travers de 16 titres exécutés seulement avec des sons de jouets. Un véritable coup de cœur. Concept surprenant que s’est approprié le Breton, le résultat n’en est pas moins impressionnant.
S’éloignant des comptines dévolues normalement à ce son, il ouvre le champ des possibles et calque ces sons sur différents styles évoquant à chaque fois un nouvel univers riche et blindé d’émotions. En véritable artisan du son, il semble travailler chaque texture et chaque grain pour un rendu impressionnant de justesse et d’émotion.
Album osé et génial, Chapi chapo et les petites musiques de pluie nous font entrer dans l’univers bricolé, foutraque et terriblement attachant de Patrice Elégoët. Entre mélancolie et film sépia, toujours imaginatif, débordant d’idées, « Robotank-z » fait partie de ces albums à écouter et réécouter sans se lasser. Clairement addictif !"

                                                                                                                                  Quai Baco

"De la music toy, Chapi Chapo en a gardé l'âme tout en dépassant le concept. Alors que les jouets mécaniques commencent à tisser la mélodie, point le son d'un jeu électronique qui annonce un virage électro, tandis que les percussions finales laissent présager une énergie plus rock et pop. Les percus, plus lourdes, donnant plus de puissance et de profondeur aux morceaux. À ne surtout pas réserver aux enfants !"

                                                                                                                          Le Télégramme

"Dans un registre plus pop, plus electronica que par le passé, la musique de Chapi Chapo garde malgré tout toujours ce côté (arty)sanal, rappelant par moment la démarche musicale (géniale) des sœurs Cassidy (Cocorosie), avec des compositions débordantes d’originalité, et avec toujours cette poésie, cette fraîcheur, cette douceur, cette innocence qui se dégage de chaque titre.
 Album extrêmement riche, extrêmement dense, toujours arrangé avec goût et raffinement, "Robotank-z" est la production la plus aboutie du groupe, et incontestablement la nouveauté la plus stimulante de la semaine."

                                                                                                                                     Hop Blog

"Si l’idée de départ est parti d’un défi : faire de la musique avec des jouets mais s’adressant définitivement aux adultes, composer, chercher des sonorités nouvelles, des textures, des couleurs… le résultat est juste époustouflant."

                                                                                                                         Froggy's Delight